Ebro, Anne-Marie & Giovanni27/05/2019 à 21h36

 


Bonjour, pouvez-vous vous présenter brièvement ?

 

Giovanni : Avec Anne-Marie, on s'est connus en février 2014. Au début on s'est vus 2/3 fois pour prendre un café. Moi j'étais à Paris, à la fac pour mon Master II, et mon idée à l'époque, c'était de rentrer chez moi, en Espagne. Mais comme ça se passait très bien entre nous, je suis resté ! Comme Anne-Marie habitait à Rennes, j'ai trouvé un emploi à St-Grégoire.

 

Et alors, comment Ebro est entré dans vos vies à tous les deux ?

 

Ebro, on l'a adopté en août 2018. On venait de déménager et de passer d'un petit appartement, à un appartement plus spacieux, avec une grande terrasse, juste à côté du parc Oberthur. On n'avait même pas encore fini le déménagement, c'était un dimanche, et on en avait marre. Depuis longtemps on voulait un chien et on voulait aussi voir comment ils travaillent à la SPA de Rennes. On y était déjà allés une fois un mois avant, et on avait vu un tout petit chien, aveugle, tout mignon... on avait failli le prendre. Mais on a eu peur de ne pas pouvoir gérer sa cécité. On a appris par la suite qu'il était aussi incontinent urinaire. Ca faisait beaucoup pour nous. Mais nous savons que depuis il a été adopté. :)

Anne-Marie : On aurait aussi pu avoir un chiot LOF beagle ou jack russell, car mon oncle en élève. Mais quand on voit tous ces chiens à la SPA, ça donne envie.

On a demandé un chien en précisant qu'on était en appartement. Une dame nous a fait faire le tour des boxes, et on est tombés sur Ebro. Il était tout beau ! Il partageait son box avec un chien très agité, alors que lui était allongé par terre, et nous regardait calmement. Quand on l'a sorti, il était tout calme, très peureux et ne tirait pas du tout en laisse. Il nous a tapé dans l'oeil, ça a été le coup de cœur et on on est repartis avec lui ! Quand on est montés dans la voiture, il est venu tout de suite, et il a posé sa patte sur ma cuisse. Il nous a adopté aussi.

Giovanni : Quand on attendait à l'accueil pour signer les papiers, comme il avait l'habitude d'être promené, il tirait pour rentrer dans son box. Ca nous a attristés.

 

Quel âge a-t-il ?

 

Il est estimé à 5 ans, bientôt 6, mais le vétérinaire et l'éducateur canin pensent qu'il aurait plutôt 3/4 ans grand maximum, car il a encore des habitudes de chiot.

 

Qu'est-ce qu'il vous apporte au quotidien ?

 

A l'unisson : c'est que du bonheur !

Déjà au niveau physique, il nous pousse à sortir, tous les jours. Par exemple, avant le dimanche, on faisait la grasse mat'. Maintenant il faut se lever, à 9h grand max !

Giovanni : moi, ce que j'aime bien, c'est que je ne suis jamais de mauvaise humeur quand je rentre d'une balade avec lui.

Anne-Marie : je confirme.

Quand tu rentres du travail, c'est appréciable de savoir qu'il y a quelqu'un qui t'attend... Il est toujours content de nous voir. Si on passe une mauvaise journée, lui il s'en fiche, il est content, donc il nous met de bonne humeur.

 

Y a-t-il des contraintes, des difficultés rencontrées ?

 

Non c'est une adaptation mutuelle. On a eu de la chance car il a été propre tout de suite, enfin sauf les 2 premiers jours car il ne savait pas trop qu'il était chez lui. Quand on part, il reste très bien tout seul. Comme on ne connaissait pas trop son passé, on avait acheté une caméra pour le surveiller quand on partait travailler. Et on a vu que quand on part, 99% des fois, il dort. On lui met radio classique et il passe la matinée tranquille !

 

Où vous baladez-vous à Rennes ?

 

Au début on allait souvent au parc à chiens des Gayeulles, et puis on a appris qu'il y avait eu des exhibitionnistes... parfois des chiens un peu agressifs aussi, et surtout des trous dans la clôture. Il a déjà réussi à sortir 2/3 fois. On a envoyé des messages à la mairie et grâce à ça, ils ont réparé la clôture, mais il reste quand même quelques trous. Du coup maintenant on reste dans notre quartier, on va plutôt sur les Bonnets Rouges, au Thabor, et de temps en temps, on l'amène au parc de la Monniais à Cesson, en forêt à Thorigné, et à Betton. Une fois on est allés à la plage avec lui, à Rotheneuf. Il était évidemment en longe de 15m, mais il s'est défoulé, et a adoré !

 

Le mot de la fin ?

 

Adoptez ! Au début on était partis pour prendre un chiot LOF, et puis on a complètement changé d'avis. On connait pas mal de gens qui ont adopté des chiots, qui ont payé hyper cher, et au final, certains ont eu des problèmes de santé (displasie, souffle au cœur...). On comprend très bien leur choix, et on le respecte, mais on pense qu'un chien adopté peut apporter tout autant de bonheur qu'un autre. Quand on adopte un animal, ça ne va pas changer le monde, mais son monde à lui va changer.

 

Si vous souhaitez suivre les aventures d'Ebro, le setter rennais, et ses humains, vous pouvez le faire sur sa page instagram : https://www.instagram.com/ebro_le_setter_rennais/


< Retour à la liste


Publié dans Ils font Ki-Kazh